Nicolas Usaï : « Fier de jouer ce premier match »

L’Athlético Marseille débute son championnat ce samedi 11 août avec un déplacement sur la pelouse de Pontarlier, tout juste promu en National 2. L’entraîneur, Nicolas Usaï (à gauche sur la photo), nommé à la tête de l’équipe à l’intersaison fait le point avant ce premier match et son retour à la tête de l’équipe après avoir entraîné une saison et demie le CS Sedan.

Comment vous sentez-vous avant ce premier match ?
Nicolas Usaï : On est content de retrouver la compétition. On s’entraîne depuis six semaines afin d’être prêt pour ce premier match. Il y a de l’excitation et de l’impatience aussi. On veut y être !

Ce sera le premier match officiel de l’Athlético Marseille, qu’est ce que cela représente pour vous ?
C’est une grande fierté de jouer ce premier match ! On espère tous que le résultat sera positif pour le club. C’est le premier match d’une longue série, avec des grands matchs à jouer, en tout cas on l’espère tous !

Cette saison marque aussi votre retour à Marseille…
Pour moi c’est anecdotique. Mon but est de préparer au mieux les joueurs. Je suis Marseillais mais ça ne change rien d’entraîner ici ou ailleurs. Je suis content d’être de retour dans ma ville et dans un club que je connais en espérant vivre de bons moments tous ensemble.

« Une seule vérité, celle du terrain »

Comment  le groupe a-t-il évolué pendant la préparation ?
On a essayé d’harmoniser la condition physique des joueurs car tous n’étaient pas dans la même forme au début de la préparation. Il reste beaucoup de travail mais c’est le cas dans tous les clubs. Notre effectif a changé par rapport à la saison dernière mais pour moi ça ne change rien comme je suis aussi arrivé cet été. Je suis content de l’implication des joueurs au cours de ces six semaines. Maintenant, il n’y a qu’une seule vérité et ce sera celle du terrain.

Avez-vous une idée de la concurrence dans cette poule A de National 2 ?
On ne peut pas déceler de vérité pendant une préparation. Certains joueurs sont très forts en amicaux, d’autres sont des compétiteurs et sont encore mieux en match officiel. On aura une meilleure idée des forces en présence après cinq journées. Dans un premier temps pour savoir où nous en sommes et bien sûr, où en sont les autres équipes. Mais ce sera un championnat difficile. Je l’ai découvert la saison dernière. On peut rencontrer des équipes joueuses, d’autres vont miser sur le potentiel athlétique. Il faut une équipe caméléon pour s’en sortir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
Instagram